Le ventre d'Ivi Kromm

Journal de bord, transport en commun et digestion de vers.

31 juillet 2008

Jusqu'à la victoire

Immonde. Déprimant. Sale. Il n’y avait pas d’autres mots pour parler de ce quartier, de ses rues, de ses immeubles, de ces lignes droites en couleurs pâles constituées de matériaux que les plus grosses averses ne nettoient pas. La crasse s’y incruste et n’en ressort jamais : c’est de la matière morte.Il monta l’escalier de sa tour puant la pisse de chat écartant les vieux mégots et les papiers de snickers du pied, puis il arriva chez lui, cet appartement vieillot aux cloisons fragiles qu’il avait décoré tant bien que mal pour... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 19:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2008

J’ai rêvé d’une abeille

J’ai rêvé d’une abeille… J’ai rêvé d’un essaim. Un essaim sans reine et sans ruche. Un essaim complètement disloqué s’étalant sur le monde entier, fait de plusieurs petits groupes, d’indépendants, de grosses bandes allant de droite et de gauche ou bien restant au même endroit, semblant n’être régit par aucun principe. Cet essaim était nécessaire au monde, le monde n’aurait plus existé sans lui, ou du moins pas sous cette forme, ainsi le monde avait besoin de l’essaim, mais le craignait aussi, car sa puissance était énorme... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
23 juillet 2008

Sexualité

C'était à l'époque où Sam et Raph habitaient ensemble. Raph s'était installé là pour laisser Mary s'établir chez sa soeur, Hannah, avec qui il habitait depuis que Jack l'avait foutu à la porte. Au début, ils avaient chacun leur chambre, c'était une vraie coloc d'étudiants, bien qu'ils ne le soient plus depuis un bon moment. Ils faisaient des fêtes, des orgies plutôt, et il y avait toujours une femme dans le coin, Hannah, Caro, Sandy ou une autre pour venir remettre de l'ordre dans ce joyeux foutoir. Ils savaient y faire avec... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 juillet 2008

Seize questions dans l'air

Françoise Sagan est-elle un écrivain?Y a-t-il un intérêt quelconque à écouter Laurent Voulzy?Un mauvais doublage peut-il gâcher un film?Une publicité peut-elle être bonne?Peut-on être totalement flexible et au chômage?Qui est vraiment Stéphane Bern?Doit-on avoir une opinion sur l'espionnage industriel?Faut-il toujours courir après les autres et se courber devant eux?Que signifie le mot "socialiste"?Est-on patriote en assistant aux feux d'artifice du 14 Juillet?Un séducteur est-il un social-traitre?Est-il dangereux de... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2008

De mardi à mardi

Je viens de sortir, enfin, et je suis rentré aussi sec, il est 18h48. Un peu d'air. Après un détour par la poubelle à verre, j'ai acheté une botte de carottes, trois tomates, des pastilles pour la gorge et du fromage râpé éco+, puis je suis rentré. Sept jours faits de bière et de visites. Des visites attendues, et espérées, évidemment donc, décevantes et j'ai maintenant devant moi deux, trois jours de solitude pour profiter de la vie. Me lever sans pression, sans être vu. Bouger, faire des bruits comme ça me vient. Manger... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2008

Dopage et Liberté (ben ouais quoi)

"Freaky" dit: "Je suis le bas de Jaurès". Eh bien ma pauvre, tu verrais le bas de Jaurès aujourd'hui! C'est détestable. Ils ont bloqué Liberté en entier, des fourgons "magasin officiel" et des stands de barbe à papa partout. Des stands de barbe à papa! Comment osent-ils? Le bus 5 qui arbore fièrement une bannière qui dit qu'il descend dorénavant jusqu'au port de commerce ne va même pas jusqu'à la gare. Il y a des étrangers partout, des vrais étrangers, pas des gens d'autres pays non, des gens... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 12:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 juillet 2008

Pirate

Ô Tangi roi de la crasse et du désordre j'aime assez ton pays. J'aime son odeur. La bouffe y est pourrie et ce matin j'en paye le prix, vas voir dans les toilettes tu comprendras mieux. Seule la bière est saine et sauve-moi de l'alcoolisme, ah ben non, y a que ça. Aujourd'hui j'ai fait des emplettes, descendu les poubelles et aéré un peu, t'inquiète je m'éclate puisque mon projet capote. Le seule problème: les fenêtres. C'est trop pour moi. J'ai l'impression d'être exhibitionniste. Alors comme à chaque fois que ce sentiment... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juillet 2008

Plantes

Tel la maitresse de la sauge et du laurier- Qu'on m'apporte un grand plat et un serpent minuteDes coussins de cuir noir pour l'heure de ma chuteDes poires et des pêches - je disparaitrai. On portera mon corps enroulé dans un drapSur un radeau sculpté par des celtes barbusPour le mettre sur l'eau dans la baie des déchusAvant qu'y mette feu le plus fort des soldats. Ma famille sera là-haut sur la falaiseChacun, vêtu de noir, restera silencieuxA la vue de mon corps s'envolant vers les cieux. Et quand il n'y aura plus que des... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juillet 2008

Sale vie

J'ai une douleur qui me gâche la vie. Voilà, au sens propre. J'ai mal quelque part, et pas moyen de surmonter ça en se disant que la vie est quand même belle, "Allez, profitons-en". Rien. Dès que je suis un peu plus heureux qu'à la normale, je ressens cette douleur et j'ai mal, mal, et je ne peux profiter du bonheur tout juste ressenti. J'ai une sale vie, vraiment. Je rigole peu. J'ai peu d'amis, pourtant je connais beaucoup de gens, parce que quand vraiment j'aimerais faire quelque chose, je recontacte les vieux... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 21:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 juillet 2008

Grosse femme

Mardi 17 juin, Brest.Me revoilà. Dans la ville calme, morte, j’ai marché jusqu’à Liberté et observé les préparations sur la place, puis j’ai cherché l’heure du prochain bus 3. J’étais donc là, noyé dans la fiche pleine de chiffres et de renvois à des notes de bas de page, des encarts, des plans, quand tout à coup on me tape sur l’épaule : -         Jean ! Je me retourne, une petite femme un peu grosse avec un bob rouge sur la tête me fixe, tout près. -         Eh... [Lire la suite]
Posté par Ivi Kromm à 22:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]